Accueil / NEWSLETTERS SESSION / Présentation et consultation sur le projet d’évolution d’organisation Air France
A319

Présentation et consultation sur le projet d’évolution d’organisation Air France

(Lecture 2 minutes)

➡️ Points clefs de la présentation

Mme Anne Rigail, directrice générale et son chef de cabinet M Olivier Janicaud étaient présents pour présenter et répondre aux questions concernant le point relatif au projet d’organisation. Anne Rigail a commencé par des remerciements pour le travail effectué au sein de l’instance et des commissions, soulignant l’importance de celles-ci pour l’avenir de la Compagnie. Pour la directrice générale, une évolution d’organisation n’est ni une fin en soi et ni une révolution. En revanche, le but de cette évolution est d’instaurer de la fluidité, de la simplicité et en particulier de l’agilité. La sécurité des vols et la santé au travail sont la première priorité. Cette organisation avec le sens de l’avenir, qui s’engage aussi bien pour les clients et que les salariés, entre en vigueur en mars.

En ce qui concerne les changements, la fonction de dirigeant responsable, ex-direction des opérations, est assurée par la directrice générale. La direction sécurité des vols lui est directement rattachée. Les fonctions passage et cargo sont maintenant regroupées dans une même direction générale opérations & cargo. Le cargo va continuer de piloter sa contribution économique et ses différentes fonctions supports restent dans l’organisation actuelle.

Une direction générale Air France HOP est créée dont une des missions est de mettre en œuvre la simplification de la politique de marque sur le Court-courrier. Le responsable de cette direction générale reste président au Conseil d’Administration de la société HOP.

Anne Rigail confirme le choix ne pas se remplacer sur son dernier poste de directrice générale client. La satisfaction client va avoir de l’importance au niveau de chaque direction générale. La transformation et le réseau sont regroupés au sein de la direction générale transformation et réseau qui a pour objectif de conduire de façon cohérente les adaptations de l’entreprise et les évolutions de son offre. Les fonctions stratégiques expérience client, flotte, et pilotage de la performance sont rattachées à la direction générale. L’objectif de ce rattachement direct est d’avoir un pilotage intégré et de faciliter les interfaces avec la volonté d’optimiser les synergies au niveau du groupe.

➡️ Informations complémentaires issues du débat

Certains élus rappellent que le groupe Air France a connu trois changements de direction en 5 ans. Ils précisent également qu’il serait intéressant d’avoir des retours d’expériences sur les organisations au sein de cette instance.

Pour la majorité des élus, le Court-courrier est un sujet prioritaire et ils demandent un éclairage sur la stratégie future. Concernant cette question, Anne Rigail précise que la nouvelle direction générale du Court-courrier va étudier les effets de la simplification des marques au niveau des différents services notamment digitaux et commerciaux. Elle ajoute que le marché domestique est crucial pour Air France et que l’amélioration de la performance économique du Court-courrier est une priorité.

Une partie des élus s’interroge sur la faible visibilité du développement durable. Ce service va être rattaché au secrétariat général. La direction reconnaît que c’est un enjeu majeur pour les actions et communications futures, d’autant plus que les clients sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales.

Concernant le COMEX, le cargo y est toujours représenté et il ne se tiendra plus de COMEX restreint. Une partie des élus s’interroge également sur la situation avec KLM et plus particulièrement sur les attentes quant aux synergies et objectifs attendus.

Des élus attirent l’attention sur la situation sociale préoccupante à la DGSI, ce sujet va être traité précisément au niveau local.

La majorité des élus relèvent que cette organisation comprend des périmètres avec des salariés rattachés à différents CSE. Sur ce sujet la direction précise, il n’est pas prévu de fusions ou de dissociations de CSE sur le mandat à venir.

Les élus précisent qu’il reste difficile de s’exprimer sans connaissance de la stratégie. Certains demandent s’il est envisagé de ré-internaliser certains métiers et de déployer l’approche agile au sein de celle-ci. L’attente des représentants des salariés pour la GPEC et la stratégie présentée en avril est réelle.

➡️ Vote de la Session

Après la présentation cette nouvelle organisation, les élus se sont exprimés et s’abstiennent à l’unanimité sur le projet.

POUR         –
CONTRE        
ABSTENTION        10

 

A propos Service Economique

La mission du service d’analyses économiques se décline en trois activités : information des salariés en matière d’actualité économique et sociale du Groupe ; Assistance aux commissions centrales et locales ; Contribution à l’émergence d’une culture économique au sein des représentants du personnel.